Didier Curel est un nouvel adhérent du MFRB qui a publié un ouvrage sur l’Europe et le revenu universel. Nous accueillons ses réflexions sur notre site internet afin qu’il y présente cet ouvrage abordant sa version d’un revenu universel.

« Revenu universel, revenu de base, revenu minimum d’existence,…., autant d’appellations que de recherches d’un monde nouveau, un monde où la pauvreté serait éradiquée. Pour autant, cette idée évolutionnaire se réduit‐elle au seul champ de la pauvreté, au seul champ de l’économie primaire ? En voyant plus grand, plus loin, plus écologique, en élargissant son champ d’action à l’Union Européenne, ou pour être plus précis, à la zone euro, nous nous sommes appliqués, dans le petit recueil « L’Europe est à Nous ! Comment l’Europe et le Revenu Universel pourraient changer nos vies ! », à définir en quoi un revenu universel européen peut être le vecteur d’un changement sociétal profond et nous ouvrir vers une Union Européenne égalitaire ?

Un rapide survol de la construction européenne permet de rendre visible l’énorme travail réalisé par les dirigeants des états et des gouvernements, investis à créer cette zone de paix, d’échanges, de soutien et de partenariat, nous conduisant en trois ou quatre décennies à la création du système monétaire européen, l’ECU puis finalement l’Euro. Dés lors, les pays se sont unis, fédérés, autour de cette monnaie, se prémunissant et se fortifiant face aux attaques, violentes parfois, des « marchés ». Il ne faut pas voir les « marchés » comme des entités obscures complotant au dernier étage d’un building dont le sommet passerait par‐delà des nuages. Les « marchés » sont plus proches que nous le pensons, ils sont vous et moi, à travers la spéculation de nos banques, l’optimisation de nos épargnes, de nos thésaurisations. Ainsi, tel Kronos, premier des titans, nous tentons de nous nourrir de nous même, ou plutôt de nos enfants, en offrant le fruit de notre travail à des organismes bancaires qui nous entrainent dans l’accroissement d’une dette et qui, grâce à elle, nous imposent encore plus de sacrifices, d’austérité, pour satisfaire leur soif intarissable.

Nous avons tous intégré que nous devons changer de modèle, nous avons compris que la spirale est sans fin, qu’elle ne sait ni se tempérer, ni se contrôler, et sa façon de servir les peuples reste incompréhensible et surtout peu efficace si on en juge par la désapprobation qu’ils manifestent.

En mettant le revenu universel au niveau des avancées du siècle des Lumières, de la Révolution Française, du Front Populaire, voire de mai 68, nous pouvons en faire un acte de libération du citoyen du commandement du plus puissant que lui. Après avoir gagné le droit de penser par lui‐même grâce aux philosophes du siècle des Lumières, après avoir gagné le droit d’être l’égal de tous lors de la Révolution Française grâce à son sang coulant dans les villes et les campagnes, après avoir gagné des droits sociaux en 1936, après s’être libéré des entraves conventionnelles en mai 68, les membres du peuple vont pouvoir enfin devenir des personnes à part entière et libre de décider du déroulement de leur vie sans que quiconque puisse leur en imposer un autre.

Ainsi, Il serait erreur de considérer le Revenu Universel comme un outil ou un aménagement économique, une réforme comme une autre pour donner une impulsion à la croissance telle que nous la vivons aujourd’hui. Le revenu Universel doit se dessiner comme une nouvelle philosophie de vie, un changement sociétal majeur, une vision d’avenir. Pour cela il faut prendre en compte et revoir quelques notions que nous considérons aujourd’hui comme fondamentales : la notion de gagner sa vie, la notion de lien entre la réussite et l’argent, le positionnement de l’argent comme but et non comme moyen, la notion de chômage en opposition avec le travail.

Protégé de la spéculation et de la thésaurisation, écologique, pourvu de sens, créateur de lien, égalitaire peuvent être, pour partie, les critères de la mise en place du Revenu Universel. »

Lien éditeur :

http://www.leseditionsdunet.com/sciences-humaines/5367-l-europe-est-a-nous-comment-l-europe-et-le-revenu-universel-pourraientt-changer-nos-vies – didier-curel-et-emma-curel-9782312056753.html

X